Adieu mon cœur est tout à vous
Adieu mon cœur est tout à vous
Andy 58
Ascencion libre
Ascencion libre
Canards sauvages
Chutes libres
Combat du siècle
Compost 1
Confessionnal
Confessionnal
Confessionnal
Confessionnal
Dame de Pique
Dame de Pique
Dame de Pique
Dame de Pique
Dame de Pique
Dieu ça suffit
Dieu ça suffit
Eclipse
Effet papillon
Errances dimensionnelles
Errances dimensionnelles
Errances dimensionnelles
Errances dimensionnelles
Errances dimensionnelles
Evanescence
Facteur Vent
Facteur Vent
Facteur Vent
Factory
Galactus
Galactus
Galactus
Girl Anatomy
Girl Anatomy
HAIME
HAIME
Indianapolis 500 / Floyd Davis 1941
Indianapolis 500 / Floyd Davis 1941
Indianapolis 500 / Jules Goux 1913
Indianapolis 500 / Jules Goux 1913
Indianapolis 500 / René Thomas 1914
Indianapolis 500 / René Thomas 1914
Indianapolis 500 / René Thomas 1914
Indianapolis 500 / Rodger Ward 1959
Indianapolis 500 / Tommy Milton 1921
La Grotte
l’Adoration des Rois
l’Adoration des Rois
l’Adoration des Rois
l’Adoration des Rois
Le P’tit Bonheur
Le P’tit Bonheur
Le P’tit Bonheur
Le P’tit Bonheur
Lente conquête
Lente conquête
Lente conquête
Les Atomes (Sérigraphie)
Les Mauvais Compagnons
Les Mauvais Compagnons
Les Mauvais Compagnons
Les Mauvais Compagnons
Les Mauvais Compagnons
Les Mauvais Compagnons
Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire
Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire
Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire
Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire
Les saisons terrestres
Les saisons terrestres
Les saisons terrestres
Liberté, égalité, ébriété
Liberté, égalité, ébriété
Marianne
Migration simplifiée
Migration simplifiée
Migration simplifiée
Mille îles
Mille îles
Mille îles
Mille îles
Monolithe
Nina Hagen
Nouvel arrivant (mémoire en suspens)
Nouvel arrivant (mémoire en suspens)
Pianolitudes (Sérigraphie)
Pianolitudes (Sérigraphie)
Pianolitudes (Sérigraphie)
PiLF
Point de rencontre
Point de rencontre
Point de rencontre
Point de rencontre
Point de rencontre
Quand je vois ce que je vois
Quand je vois ce que je vois
Rédemption
Rédemption
Rédemption
Réfraction / Réfraction(s)
Réfraction / Réfraction(s)
Réfraction / Réfraction(s)
Réfraction / Réfraction(s)
Réfraction / Réfraction(s)
Résilience
Résilience
Take your pleasure seriously
Take your pleasure seriously
Take your pleasure seriously
Tarantino
Théorie du genre
Théorie du genre
Théorie du genre
Ubiquité
Ubiquité
Ubiquité
Ultra Violet
Victor
Youssou N'Dour

Adieu mon cœur est tout à vous

AcryliqueCollageToile

147 x 117 cm

Adieu mon cœur est tout à vous

AcryliqueCollageToile

147 x 117 cm

Andy 58

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm & 21 x 29 cm

édition limitée 10 exemplaires
(50 x 70 cm)
édition limitée 30 exemplaires
(21 x 29 cm)
Tirage Fine-Art papier d’art 100% coton
(Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Ascencion libre

AcryliqueCollageToileRuban adhésif peint

55 x 76 cm

Le mur de mon atelier, là où échouent tout les supports masquant pour mes toiles. Rubans-pochoirs adhésifs s'y agglutinent comme des vieux navires dans un cimetière de bateaux. Ces épaves possèdent une beauté particulière. Une spontanéité et diversité parfois magique, surtout lorsqu'elles sont regroupées pour raconter une autre histoire.

Ascencion libre

AcryliqueCollageToileRuban adhésif peint

55 x 76 cm

Le mur de mon atelier, là où échouent tout les supports masquant pour mes toiles. Rubans-pochoirs adhésifs s'y agglutinent comme des vieux navires dans un cimetière de bateaux. Ces épaves possèdent une beauté particulière. Une spontanéité et diversité parfois magique, surtout lorsqu'elles sont regroupées pour raconter une autre histoire.

Canards sauvages

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm

édition limitée 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Chutes libres

AcryliqueCollageToileTirage Fine Art

90 x 120 cm

Vendu

Existe aussi en édition limitée
10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art 100% coton
(Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Combat du siècle

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm

édition limitée 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Compost 1

AcryliqueBois

60 x 70 cm

Confessionnal

AcryliqueCollageToile

96 x 96 cm

Vendu

Confessionnal

AcryliqueCollageToile

96 x 96 cm

Vendu

Confessionnal

AcryliqueCollageToile

96 x 96 cm

Vendu

Confessionnal

AcryliqueCollageToile

96 x 96 cm

Vendu

Dame de Pique

AcryliqueCollageToile

65 x 92 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande privée motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par une personne chère au yeux du commanditaire. Selon ses dires : "s'il en fut une, Simone fut ma muse… M'apprenant l'ouverture, l'intelligence, le raffinement, l'esprit… elle a fait partie du personnel d'origine de l'ONU, dès sa création après la guerre en tant que traductrice. Elle a vécue avec le peintre Alfred Pellan dans les années 40. Fernand Léger tomba fou amoureux d’elle jusqu’à la demander en mariage. Elle refusa. Trop vieux. À la fin des années 50 elle joindra une délégation de l'ONU en Somalie où elle vivra et travaillera 2 ans. Elle y connaîtra Pepino, général italien qui deviendra son mari et qui l’emmènera vivre à Rome. Grande amatrice de dry Martini, elle fumait beaucoup, lisait beaucoup, s'intéressait à tout et avait un esprit libre et indépendant comme bien peu de femme à cette époque. »
Construit autour du portrait de Simone, ce tableau s'inspire de plusieurs éléments, détails, qui eux-mêmes renvoient à d'autres, comme un jeu de pistes multiples. Chaque image rapportée, chaque mot y figurant a, de près ou de loin, sa propre légitimité dans l'histoire.

Le collage commence par un emprunt. Un petit bout de l’intimité de quelqu’un que je réinterprete. Lui redonner vie sous une autre forme en recréant une histoire à travers une émotion. Comme une communion harmonieuse entre le terrestre humain et les esprits intemporels. Avant tout, respecter la personne qui t’inspire et l’histoire qu'elle me donne à raconter. Devoir de mémoire d'une réalité sublimée.
Véritable communion avec le sujet, l’élaboration de ce tableau ne fut qu’une suite de moments privilégiés où j'étais à la fois acteur, témoin, traducteur, spectateur... Grand merci à D. de m'avoir fait confiance. Merci de m'avoir laissé entrer dans l'univers de Simone si précieux à tes yeux. Je la connais bien maintenant. Nous sommes devenu amis.

Dame de Pique

AcryliqueCollageToile

65 x 92 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande privée motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par une personne chère au yeux du commanditaire. Selon ses dires : "s'il en fut une, Simone fut ma muse… M'apprenant l'ouverture, l'intelligence, le raffinement, l'esprit… elle a fait partie du personnel d'origine de l'ONU, dès sa création après la guerre en tant que traductrice. Elle a vécue avec le peintre Alfred Pellan dans les années 40. Fernand Léger tomba fou amoureux d’elle jusqu’à la demander en mariage. Elle refusa. Trop vieux. À la fin des années 50 elle joindra une délégation de l'ONU en Somalie où elle vivra et travaillera 2 ans. Elle y connaîtra Pepino, général italien qui deviendra son mari et qui l’emmènera vivre à Rome. Grande amatrice de dry Martini, elle fumait beaucoup, lisait beaucoup, s'intéressait à tout et avait un esprit libre et indépendant comme bien peu de femme à cette époque. »
Construit autour du portrait de Simone, ce tableau s'inspire de plusieurs éléments, détails, qui eux-mêmes renvoient à d'autres, comme un jeu de pistes multiples. Chaque image rapportée, chaque mot y figurant a, de près ou de loin, sa propre légitimité dans l'histoire.

Le collage commence par un emprunt. Un petit bout de l’intimité de quelqu’un que je réinterprete. Lui redonner vie sous une autre forme en recréant une histoire à travers une émotion. Comme une communion harmonieuse entre le terrestre humain et les esprits intemporels. Avant tout, respecter la personne qui t’inspire et l’histoire qu'elle me donne à raconter. Devoir de mémoire d'une réalité sublimée.
Véritable communion avec le sujet, l’élaboration de ce tableau ne fut qu’une suite de moments privilégiés où j'étais à la fois acteur, témoin, traducteur, spectateur... Grand merci à D. de m'avoir fait confiance. Merci de m'avoir laissé entrer dans l'univers de Simone si précieux à tes yeux. Je la connais bien maintenant. Nous sommes devenu amis.

Dame de Pique

AcryliqueCollageToile

65 x 92 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande privée motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par une personne chère au yeux du commanditaire. Selon ses dires : "s'il en fut une, Simone fut ma muse… M'apprenant l'ouverture, l'intelligence, le raffinement, l'esprit… elle a fait partie du personnel d'origine de l'ONU, dès sa création après la guerre en tant que traductrice. Elle a vécue avec le peintre Alfred Pellan dans les années 40. Fernand Léger tomba fou amoureux d’elle jusqu’à la demander en mariage. Elle refusa. Trop vieux. À la fin des années 50 elle joindra une délégation de l'ONU en Somalie où elle vivra et travaillera 2 ans. Elle y connaîtra Pepino, général italien qui deviendra son mari et qui l’emmènera vivre à Rome. Grande amatrice de dry Martini, elle fumait beaucoup, lisait beaucoup, s'intéressait à tout et avait un esprit libre et indépendant comme bien peu de femme à cette époque. »
Construit autour du portrait de Simone, ce tableau s'inspire de plusieurs éléments, détails, qui eux-mêmes renvoient à d'autres, comme un jeu de pistes multiples. Chaque image rapportée, chaque mot y figurant a, de près ou de loin, sa propre légitimité dans l'histoire.

Le collage commence par un emprunt. Un petit bout de l’intimité de quelqu’un que je réinterprete. Lui redonner vie sous une autre forme en recréant une histoire à travers une émotion. Comme une communion harmonieuse entre le terrestre humain et les esprits intemporels. Avant tout, respecter la personne qui t’inspire et l’histoire qu'elle me donne à raconter. Devoir de mémoire d'une réalité sublimée.
Véritable communion avec le sujet, l’élaboration de ce tableau ne fut qu’une suite de moments privilégiés où j'étais à la fois acteur, témoin, traducteur, spectateur... Grand merci à D. de m'avoir fait confiance. Merci de m'avoir laissé entrer dans l'univers de Simone si précieux à tes yeux. Je la connais bien maintenant. Nous sommes devenu amis.

Dame de Pique

AcryliqueCollageToile

65 x 92 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande privée motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par une personne chère au yeux du commanditaire. Selon ses dires : "s'il en fut une, Simone fut ma muse… M'apprenant l'ouverture, l'intelligence, le raffinement, l'esprit… elle a fait partie du personnel d'origine de l'ONU, dès sa création après la guerre en tant que traductrice. Elle a vécue avec le peintre Alfred Pellan dans les années 40. Fernand Léger tomba fou amoureux d’elle jusqu’à la demander en mariage. Elle refusa. Trop vieux. À la fin des années 50 elle joindra une délégation de l'ONU en Somalie où elle vivra et travaillera 2 ans. Elle y connaîtra Pepino, général italien qui deviendra son mari et qui l’emmènera vivre à Rome. Grande amatrice de dry Martini, elle fumait beaucoup, lisait beaucoup, s'intéressait à tout et avait un esprit libre et indépendant comme bien peu de femme à cette époque. »
Construit autour du portrait de Simone, ce tableau s'inspire de plusieurs éléments, détails, qui eux-mêmes renvoient à d'autres, comme un jeu de pistes multiples. Chaque image rapportée, chaque mot y figurant a, de près ou de loin, sa propre légitimité dans l'histoire.

Le collage commence par un emprunt. Un petit bout de l’intimité de quelqu’un que je réinterprete. Lui redonner vie sous une autre forme en recréant une histoire à travers une émotion. Comme une communion harmonieuse entre le terrestre humain et les esprits intemporels. Avant tout, respecter la personne qui t’inspire et l’histoire qu'elle me donne à raconter. Devoir de mémoire d'une réalité sublimée.
Véritable communion avec le sujet, l’élaboration de ce tableau ne fut qu’une suite de moments privilégiés où j'étais à la fois acteur, témoin, traducteur, spectateur... Grand merci à D. de m'avoir fait confiance. Merci de m'avoir laissé entrer dans l'univers de Simone si précieux à tes yeux. Je la connais bien maintenant. Nous sommes devenu amis.

Dame de Pique

AcryliqueCollageToile

65 x 92 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande privée motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par une personne chère au yeux du commanditaire. Selon ses dires : "s'il en fut une, Simone fut ma muse… M'apprenant l'ouverture, l'intelligence, le raffinement, l'esprit… elle a fait partie du personnel d'origine de l'ONU, dès sa création après la guerre en tant que traductrice. Elle a vécue avec le peintre Alfred Pellan dans les années 40. Fernand Léger tomba fou amoureux d’elle jusqu’à la demander en mariage. Elle refusa. Trop vieux. À la fin des années 50 elle joindra une délégation de l'ONU en Somalie où elle vivra et travaillera 2 ans. Elle y connaîtra Pepino, général italien qui deviendra son mari et qui l’emmènera vivre à Rome. Grande amatrice de dry Martini, elle fumait beaucoup, lisait beaucoup, s'intéressait à tout et avait un esprit libre et indépendant comme bien peu de femme à cette époque. »
Construit autour du portrait de Simone, ce tableau s'inspire de plusieurs éléments, détails, qui eux-mêmes renvoient à d'autres, comme un jeu de pistes multiples. Chaque image rapportée, chaque mot y figurant a, de près ou de loin, sa propre légitimité dans l'histoire.

Le collage commence par un emprunt. Un petit bout de l’intimité de quelqu’un que je réinterprete. Lui redonner vie sous une autre forme en recréant une histoire à travers une émotion. Comme une communion harmonieuse entre le terrestre humain et les esprits intemporels. Avant tout, respecter la personne qui t’inspire et l’histoire qu'elle me donne à raconter. Devoir de mémoire d'une réalité sublimée.
Véritable communion avec le sujet, l’élaboration de ce tableau ne fut qu’une suite de moments privilégiés où j'étais à la fois acteur, témoin, traducteur, spectateur... Grand merci à D. de m'avoir fait confiance. Merci de m'avoir laissé entrer dans l'univers de Simone si précieux à tes yeux. Je la connais bien maintenant. Nous sommes devenu amis.

Dieu ça suffit

EncreTirage Fine Art

18 x 24 cm

Tirage Fine-Art papier d’art
papier CANSON 180 G
encres pigmentaires Epson K-3.

Dieu ça suffit

EncreTirage Fine Art

18 x 24 cm

Tirage Fine-Art papier d’art
papier CANSON 180 G
encres pigmentaires Epson K-3.

Eclipse

AcryliqueCollageToile

52 x 57 cm

Effet papillon

AcryliqueCollageToileRuban adhésif peint

65,5 x 47,5 cm

Vendu

Toile réalisée au profit du projet Vénus à partir d’une photographie de Xavier Topalian. Le projet Vénus mis en place par le Centre d'Art Spacejunk a pour but de faire la promotion du dépistage du cancer du sein via l'action artistique.

Errances dimensionnelles

AcryliqueCollageToile

100 x 100 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par un lieu et les personnes, animaux qui y vivent. North Hatley, le lac Massawipi, une maison, un chien, des chiens, des chats, des oiseaux, des saisons... Bref tout un monde qui s'est forgé autour d'une volonté, d'un rêve un peu fou : bâtir un espace de vie sur une montagne encore vierge; cohabiter avec la vie déjà en place sur le lieu. Quête de liberté, d'équilibre et d'harmonie. Pour le long terme. C'est ce que j'ai ressenti en visitant le lieu. Ce que j'ai ramené comme source d'inspiration. L'oiseau, un cardinal à poitrine rouge, n'était au départ qu'une demande spéciale, à faire figurer discrètement. Il finit par s'imposer comme figure centrale du tableau. Une posture majestueuse, fière et dominante. De par sa liberté de mouvement, sans attache, maître de tout sans rien posséder. J'ai trouvé en lui le socle narratif pour élaborer un ensemble riche de plusieurs références. Errances dimensionnelles; une 4eme dimension qui mélange les temps (passé, présent, futur), les saisons, les éléments... dans laquelle l’oiseau évolue en toute liberté. C'est en quelque sorte le gardien du temple. Il va partout, voit tout. Il est chez lui partout, toujours en exil.

Errances dimensionnelles

AcryliqueCollageToile

100 x 100 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par un lieu et les personnes, animaux qui y vivent. North Hatley, le lac Massawipi, une maison, un chien, des chiens, des chats, des oiseaux, des saisons... Bref tout un monde qui s'est forgé autour d'une volonté, d'un rêve un peu fou : bâtir un espace de vie sur une montagne encore vierge; cohabiter avec la vie déjà en place sur le lieu. Quête de liberté, d'équilibre et d'harmonie. Pour le long terme. C'est ce que j'ai ressenti en visitant le lieu. Ce que j'ai ramené comme source d'inspiration. L'oiseau, un cardinal à poitrine rouge, n'était au départ qu'une demande spéciale, à faire figurer discrètement. Il finit par s'imposer comme figure centrale du tableau. Une posture majestueuse, fière et dominante. De par sa liberté de mouvement, sans attache, maître de tout sans rien posséder. J'ai trouvé en lui le socle narratif pour élaborer un ensemble riche de plusieurs références. Errances dimensionnelles; une 4eme dimension qui mélange les temps (passé, présent, futur), les saisons, les éléments... dans laquelle l’oiseau évolue en toute liberté. C'est en quelque sorte le gardien du temple. Il va partout, voit tout. Il est chez lui partout, toujours en exil.

Errances dimensionnelles

AcryliqueCollageToile

100 x 100 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par un lieu et les personnes, animaux qui y vivent. North Hatley, le lac Massawipi, une maison, un chien, des chiens, des chats, des oiseaux, des saisons... Bref tout un monde qui s'est forgé autour d'une volonté, d'un rêve un peu fou : bâtir un espace de vie sur une montagne encore vierge; cohabiter avec la vie déjà en place sur le lieu. Quête de liberté, d'équilibre et d'harmonie. Pour le long terme. C'est ce que j'ai ressenti en visitant le lieu. Ce que j'ai ramené comme source d'inspiration. L'oiseau, un cardinal à poitrine rouge, n'était au départ qu'une demande spéciale, à faire figurer discrètement. Il finit par s'imposer comme figure centrale du tableau. Une posture majestueuse, fière et dominante. De par sa liberté de mouvement, sans attache, maître de tout sans rien posséder. J'ai trouvé en lui le socle narratif pour élaborer un ensemble riche de plusieurs références. Errances dimensionnelles; une 4eme dimension qui mélange les temps (passé, présent, futur), les saisons, les éléments... dans laquelle l’oiseau évolue en toute liberté. C'est en quelque sorte le gardien du temple. Il va partout, voit tout. Il est chez lui partout, toujours en exil.

Errances dimensionnelles

AcryliqueCollageToile

100 x 100 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par un lieu et les personnes, animaux qui y vivent. North Hatley, le lac Massawipi, une maison, un chien, des chiens, des chats, des oiseaux, des saisons... Bref tout un monde qui s'est forgé autour d'une volonté, d'un rêve un peu fou : bâtir un espace de vie sur une montagne encore vierge; cohabiter avec la vie déjà en place sur le lieu. Quête de liberté, d'équilibre et d'harmonie. Pour le long terme. C'est ce que j'ai ressenti en visitant le lieu. Ce que j'ai ramené comme source d'inspiration. L'oiseau, un cardinal à poitrine rouge, n'était au départ qu'une demande spéciale, à faire figurer discrètement. Il finit par s'imposer comme figure centrale du tableau. Une posture majestueuse, fière et dominante. De par sa liberté de mouvement, sans attache, maître de tout sans rien posséder. J'ai trouvé en lui le socle narratif pour élaborer un ensemble riche de plusieurs références. Errances dimensionnelles; une 4eme dimension qui mélange les temps (passé, présent, futur), les saisons, les éléments... dans laquelle l’oiseau évolue en toute liberté. C'est en quelque sorte le gardien du temple. Il va partout, voit tout. Il est chez lui partout, toujours en exil.

Errances dimensionnelles

AcryliqueCollageToile

100 x 100 cm

Vendu

À l'origine de ce tableau, une commande motivée par le souhait d'une œuvre inspirée par un lieu et les personnes, animaux qui y vivent. North Hatley, le lac Massawipi, une maison, un chien, des chiens, des chats, des oiseaux, des saisons... Bref tout un monde qui s'est forgé autour d'une volonté, d'un rêve un peu fou : bâtir un espace de vie sur une montagne encore vierge; cohabiter avec la vie déjà en place sur le lieu. Quête de liberté, d'équilibre et d'harmonie. Pour le long terme. C'est ce que j'ai ressenti en visitant le lieu. Ce que j'ai ramené comme source d'inspiration. L'oiseau, un cardinal à poitrine rouge, n'était au départ qu'une demande spéciale, à faire figurer discrètement. Il finit par s'imposer comme figure centrale du tableau. Une posture majestueuse, fière et dominante. De par sa liberté de mouvement, sans attache, maître de tout sans rien posséder. J'ai trouvé en lui le socle narratif pour élaborer un ensemble riche de plusieurs références. Errances dimensionnelles; une 4eme dimension qui mélange les temps (passé, présent, futur), les saisons, les éléments... dans laquelle l’oiseau évolue en toute liberté. C'est en quelque sorte le gardien du temple. Il va partout, voit tout. Il est chez lui partout, toujours en exil.

Evanescence

AcryliqueCollageToileTirage Fine Art

60 x 81 cm

Existe aussi en édition limitée / numérotée / signée / 10 exemplaires
Tirage Fine-Art imprimé sur papier d’art 100% coton (Hahnemühle PhotoRag® 310g). Encres pigmentaires Epson K-3.
Format : 30 x 40 cm

Facteur Vent

AcryliqueCollageBois

60 x 80 cm

Vendu

Facteur Vent

AcryliqueCollageBois

60 x 80 cm

Vendu

Facteur Vent

AcryliqueCollageBois

60 x 80 cm

Vendu

Factory

EncreTirage Fine Art

21 x 29 cm

édition limitée 30 exemplaires
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Galactus

AcryliqueCollageToile

31 x 53 cm

Vendu

Galactus

AcryliqueCollageToile

31 x 53 cm

Vendu

Galactus

AcryliqueCollageToile

31 x 53 cm

Vendu

Girl Anatomy

EncreTirage Fine Art

29 x 90 cm

édition limitée 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Girl Anatomy

EncreTirage Fine Art

29 x 90 cm

édition limitée 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

HAIME

EncreSérigraphie

10 x 30 cm

Sérigraphie 2 couleurs / numérotées signées
Tirage limité à 150 exemplaires sur papier Conqueror 300 gr.
100% certifié FSC®

HAIME

EncreSérigraphie

10 x 30 cm

Sérigraphie 2 couleurs / numérotées signées
Tirage limité à 150 exemplaires sur papier Conqueror 300 gr.
100% certifié FSC®

Indianapolis 500 / Floyd Davis 1941

AcryliqueCollageBois

40 x 30 cm

Vendu

Indianapolis 500 / Floyd Davis 1941

AcryliqueCollageBois

40 x 30 cm

Vendu

Indianapolis 500 / Jules Goux 1913

AcryliqueCollageToile

70 x 52 cm

Vendu

Indianapolis 500 / Jules Goux 1913

AcryliqueCollageToile

70 x 52 cm

Vendu

Indianapolis 500 / René Thomas 1914

AcryliqueCollageBois

40 x 30 cm

Indianapolis 500 / René Thomas 1914

AcryliqueCollageBois

40 x 30 cm

Indianapolis 500 / René Thomas 1914

AcryliqueCollageBois

40 x 30 cm

Indianapolis 500 / Rodger Ward 1959

AcryliqueCollageBois

40 x 30 cm

Vendu

Indianapolis 500 / Tommy Milton 1921

AcryliqueCollageBois

40 x 30 cm

La Grotte

AcryliqueCollageToileTirage Fine Art

60 x 81 cm

Existe aussi en édition limitée / numérotée / signée / 10 exemplaires
Tirage Fine-Art imprimé sur papier d’art 100% coton (Hahnemühle PhotoRag® 310g). Encres pigmentaires Epson K-3.
Format : 30 x 40 cm

l’Adoration des Rois

AcryliqueCollageToileMine de plomb

81 x 65 cm

Vendu

A l'origine de ce tableau, la commande d'un couple d'amis de Québec que je remercie au passage pour leur confiance. Comme seule directive, mettre en scène leur 4 animaux de compagnie dont 3 aujourd'hui décédés : 1 chat, 2 bassets, 1 oiseau… Le hasard n'existe pas ; au moment où je m'interroge à savoir si la toile est terminée ou pas, je remarque que les animaux disparus nous regardent, tandis que celui toujours présent, de profil, regarde devant lui, au loin. Habité par le passé, tourné vers l'avenir... Un tableau n'est jamais fini ; l'artiste arrête simplement sa croissance, un peu comme un bonsaï.

l’Adoration des Rois

AcryliqueCollageToileMine de plomb

81 x 65 cm

Vendu

A l'origine de ce tableau, la commande d'un couple d'amis de Québec que je remercie au passage pour leur confiance. Comme seule directive, mettre en scène leur 4 animaux de compagnie dont 3 aujourd'hui décédés : 1 chat, 2 bassets, 1 oiseau… Le hasard n'existe pas ; au moment où je m'interroge à savoir si la toile est terminée ou pas, je remarque que les animaux disparus nous regardent, tandis que celui toujours présent, de profil, regarde devant lui, au loin. Habité par le passé, tourné vers l'avenir... Un tableau n'est jamais fini ; l'artiste arrête simplement sa croissance, un peu comme un bonsaï.

l’Adoration des Rois

AcryliqueCollageToileMine de plomb

81 x 65 cm

Vendu

A l'origine de ce tableau, la commande d'un couple d'amis de Québec que je remercie au passage pour leur confiance. Comme seule directive, mettre en scène leur 4 animaux de compagnie dont 3 aujourd'hui décédés : 1 chat, 2 bassets, 1 oiseau… Le hasard n'existe pas ; au moment où je m'interroge à savoir si la toile est terminée ou pas, je remarque que les animaux disparus nous regardent, tandis que celui toujours présent, de profil, regarde devant lui, au loin. Habité par le passé, tourné vers l'avenir... Un tableau n'est jamais fini ; l'artiste arrête simplement sa croissance, un peu comme un bonsaï.

l’Adoration des Rois

AcryliqueCollageToileMine de plomb

81 x 65 cm

Vendu

A l'origine de ce tableau, la commande d'un couple d'amis de Québec que je remercie au passage pour leur confiance. Comme seule directive, mettre en scène leur 4 animaux de compagnie dont 3 aujourd'hui décédés : 1 chat, 2 bassets, 1 oiseau… Le hasard n'existe pas ; au moment où je m'interroge à savoir si la toile est terminée ou pas, je remarque que les animaux disparus nous regardent, tandis que celui toujours présent, de profil, regarde devant lui, au loin. Habité par le passé, tourné vers l'avenir... Un tableau n'est jamais fini ; l'artiste arrête simplement sa croissance, un peu comme un bonsaï.

Le P’tit Bonheur

AcryliqueCollage

93 x 93 cm

A l'origine de ce tableau, une photo issue du livre "Paysage et nature en Amérique du nord" - collection Time-Life, Le monde vivant , 1964.

Cette photo montre un coyote pris dans un piège de trappeur. Son regard, son expression reflète la peur, voir l'agressivité envers ce qui pourrait être une main tendue pour le libérer. Ce qui m'a interpellé c'est cette ambiguité, ce mélange de méfiance et d'appel à l'aide. Agressivité ou détresse... Réflexe naturel face à l'inconnu.
Je travaille souvent en musique. Pendant l'élaboration de cette toile, la radio enchaîne avec le célèbre morceau de Félix Leclerc "Le P'tit Bonheur". Pour tous les québécois, cette chanson fait partie du patrimoine. Tout le monde la connait sans jamais avoir prêté attention aux paroles. Suite à cette écoute inattendue et attentive, j'ai noté des parallèles avec l'image de mon coyote. Le décalage entre l'image et le titre m'a plu. J'y voyais une allégorie sur l'amitié. Celle qui arrive après la méfiance. L'idée aussi qu'on ne possède pas cette amitié, elle est libre d'aller et venir, de partir... Comme le bonheur qui survient sans qu'on l'attende et qui peut lui aussi repartir aussi vite. Tout comme l'animal sauvage, libre.
A partir de cette peinture, une série de planches fut éditée pour la marque Diligent skateboard. La série est maintenant épuisée.

Le P’tit Bonheur

AcryliqueCollage

93 x 93 cm

A l'origine de ce tableau, une photo issue du livre "Paysage et nature en Amérique du nord" - collection Time-Life, Le monde vivant , 1964.

Cette photo montre un coyote pris dans un piège de trappeur. Son regard, son expression reflète la peur, voir l'agressivité envers ce qui pourrait être une main tendue pour le libérer. Ce qui m'a interpellé c'est cette ambiguité, ce mélange de méfiance et d'appel à l'aide. Agressivité ou détresse... Réflexe naturel face à l'inconnu.
Je travaille souvent en musique. Pendant l'élaboration de cette toile, la radio enchaîne avec le célèbre morceau de Félix Leclerc "Le P'tit Bonheur". Pour tous les québécois, cette chanson fait partie du patrimoine. Tout le monde la connait sans jamais avoir prêté attention aux paroles. Suite à cette écoute inattendue et attentive, j'ai noté des parallèles avec l'image de mon coyote. Le décalage entre l'image et le titre m'a plu. J'y voyais une allégorie sur l'amitié. Celle qui arrive après la méfiance. L'idée aussi qu'on ne possède pas cette amitié, elle est libre d'aller et venir, de partir... Comme le bonheur qui survient sans qu'on l'attende et qui peut lui aussi repartir aussi vite. Tout comme l'animal sauvage, libre.
A partir de cette peinture, une série de planches fut éditée pour la marque Diligent skateboard. La série est maintenant épuisée.

Le P’tit Bonheur

AcryliqueCollage

93 x 93 cm

A l'origine de ce tableau, une photo issue du livre "Paysage et nature en Amérique du nord" - collection Time-Life, Le monde vivant , 1964.

Cette photo montre un coyote pris dans un piège de trappeur. Son regard, son expression reflète la peur, voir l'agressivité envers ce qui pourrait être une main tendue pour le libérer. Ce qui m'a interpellé c'est cette ambiguité, ce mélange de méfiance et d'appel à l'aide. Agressivité ou détresse... Réflexe naturel face à l'inconnu.
Je travaille souvent en musique. Pendant l'élaboration de cette toile, la radio enchaîne avec le célèbre morceau de Félix Leclerc "Le P'tit Bonheur". Pour tous les québécois, cette chanson fait partie du patrimoine. Tout le monde la connait sans jamais avoir prêté attention aux paroles. Suite à cette écoute inattendue et attentive, j'ai noté des parallèles avec l'image de mon coyote. Le décalage entre l'image et le titre m'a plu. J'y voyais une allégorie sur l'amitié. Celle qui arrive après la méfiance. L'idée aussi qu'on ne possède pas cette amitié, elle est libre d'aller et venir, de partir... Comme le bonheur qui survient sans qu'on l'attende et qui peut lui aussi repartir aussi vite. Tout comme l'animal sauvage, libre.
A partir de cette peinture, une série de planches fut éditée pour la marque Diligent skateboard. La série est maintenant épuisée.

Le P’tit Bonheur

AcryliqueCollage

93 x 93 cm

A l'origine de ce tableau, une photo issue du livre "Paysage et nature en Amérique du nord" - collection Time-Life, Le monde vivant , 1964.

Cette photo montre un coyote pris dans un piège de trappeur. Son regard, son expression reflète la peur, voir l'agressivité envers ce qui pourrait être une main tendue pour le libérer. Ce qui m'a interpellé c'est cette ambiguité, ce mélange de méfiance et d'appel à l'aide. Agressivité ou détresse... Réflexe naturel face à l'inconnu.
Je travaille souvent en musique. Pendant l'élaboration de cette toile, la radio enchaîne avec le célèbre morceau de Félix Leclerc "Le P'tit Bonheur". Pour tous les québécois, cette chanson fait partie du patrimoine. Tout le monde la connait sans jamais avoir prêté attention aux paroles. Suite à cette écoute inattendue et attentive, j'ai noté des parallèles avec l'image de mon coyote. Le décalage entre l'image et le titre m'a plu. J'y voyais une allégorie sur l'amitié. Celle qui arrive après la méfiance. L'idée aussi qu'on ne possède pas cette amitié, elle est libre d'aller et venir, de partir... Comme le bonheur qui survient sans qu'on l'attende et qui peut lui aussi repartir aussi vite. Tout comme l'animal sauvage, libre.
A partir de cette peinture, une série de planches fut éditée pour la marque Diligent skateboard. La série est maintenant épuisée.

Lente conquête

AcryliqueCollageToile

93 x 93 cm

Vendu

Lente conquête

AcryliqueCollageToile

93 x 93 cm

Vendu

Lente conquête

AcryliqueCollageToile

93 x 93 cm

Vendu

Les Atomes (Sérigraphie)

EncreSérigraphie

51 x 66 cm

sérigraphie 1 couleur numérotés signés
visuel de l’album "Les Atomes" de Martin Léon
Tirage limité 108 exemplaires
papier French Pop-Tone sweet tooth 100lb

Les Mauvais Compagnons

AcryliqueCollageToile

89 x 130 cm

Vendu

L'élaboration de cette toile s'est déroulée entre mai et septembre 2018. Un peu à la manière d'un cinéaste qui se voit confier la tâche de revisiter un classique. En l'occurence "La Chasse Galerie" publiée en 1891 par Honoré Beaugrand avec des illustrations d'Henri Julien. Cette histoire et sa représentation visuelle est ancrée dans l'imaginaire québecois. On peut y percevoir nombre de sous-entendus... Les contes et légendes s'y prêtent bien.

Ce fut l'occasion pour moi de plonger dans mon patrimoine. Sachant qu'il est multiple et métissé. Au-delà de l'histoire originelle, l'image de ces "bras cassés" m'émeut. Ces hommes se retrouvant dans une situation hasardeuse qui leur échappe, empêtrés dans le courant qui les emportent. Vers leur perte ? Leur salut ? Ou tout simplement vers une envie de vivre pleinement malgré les risques... Pure folie épicurienne ou instinc de survie... Un mélange des deux. Sans folie l'homme est plus petit.

résumé... un groupe de bûcherons québécois de la Gatineau, le soir du Réveillon, prennent envie d'aller rendre visite à leurs blondes vivant cent lieues plus loin. Mais le seul moyen de faire ce chemin et de revenir à temps pour travailler le lendemain matin est de participer à la fameuse chasse-galerie. Les bûcherons font un pacte avec le diable : leur canot s'envole dans les airs et les transporte à toute allure, mais ils ne devront pas blasphémer durant la traversée, ni heurter le canot aux clochers d'une église, et être de retour avant six heures le lendemain matin. Dans le cas contraire ils perdraient leurs âmes. Pour s'assurer de respecter ces règles, les hommes se mettent d'accord pour ne plus boire une autre goutte d'alcool avant la fin de leur voyage.

Les péripéties et la fin de l'histoire varient suivant les versions. En général, les hommes parviennent à conserver leur âme.

Les Mauvais Compagnons

AcryliqueCollageToile

89 x 130 cm

Vendu

L'élaboration de cette toile s'est déroulée entre mai et septembre 2018. Un peu à la manière d'un cinéaste qui se voit confier la tâche de revisiter un classique. En l'occurence "La Chasse Galerie" publiée en 1891 par Honoré Beaugrand avec des illustrations d'Henri Julien. Cette histoire et sa représentation visuelle est ancrée dans l'imaginaire québecois. On peut y percevoir nombre de sous-entendus... Les contes et légendes s'y prêtent bien.

Ce fut l'occasion pour moi de plonger dans mon patrimoine. Sachant qu'il est multiple et métissé. Au-delà de l'histoire originelle, l'image de ces "bras cassés" m'émeut. Ces hommes se retrouvant dans une situation hasardeuse qui leur échappe, empêtrés dans le courant qui les emportent. Vers leur perte ? Leur salut ? Ou tout simplement vers une envie de vivre pleinement malgré les risques... Pure folie épicurienne ou instinc de survie... Un mélange des deux. Sans folie l'homme est plus petit.

résumé... un groupe de bûcherons québécois de la Gatineau, le soir du Réveillon, prennent envie d'aller rendre visite à leurs blondes vivant cent lieues plus loin. Mais le seul moyen de faire ce chemin et de revenir à temps pour travailler le lendemain matin est de participer à la fameuse chasse-galerie. Les bûcherons font un pacte avec le diable : leur canot s'envole dans les airs et les transporte à toute allure, mais ils ne devront pas blasphémer durant la traversée, ni heurter le canot aux clochers d'une église, et être de retour avant six heures le lendemain matin. Dans le cas contraire ils perdraient leurs âmes. Pour s'assurer de respecter ces règles, les hommes se mettent d'accord pour ne plus boire une autre goutte d'alcool avant la fin de leur voyage.

Les péripéties et la fin de l'histoire varient suivant les versions. En général, les hommes parviennent à conserver leur âme.

Les Mauvais Compagnons

AcryliqueCollageToile

89 x 130 cm

Vendu

L'élaboration de cette toile s'est déroulée entre mai et septembre 2018. Un peu à la manière d'un cinéaste qui se voit confier la tâche de revisiter un classique. En l'occurence "La Chasse Galerie" publiée en 1891 par Honoré Beaugrand avec des illustrations d'Henri Julien. Cette histoire et sa représentation visuelle est ancrée dans l'imaginaire québecois. On peut y percevoir nombre de sous-entendus... Les contes et légendes s'y prêtent bien.

Ce fut l'occasion pour moi de plonger dans mon patrimoine. Sachant qu'il est multiple et métissé. Au-delà de l'histoire originelle, l'image de ces "bras cassés" m'émeut. Ces hommes se retrouvant dans une situation hasardeuse qui leur échappe, empêtrés dans le courant qui les emportent. Vers leur perte ? Leur salut ? Ou tout simplement vers une envie de vivre pleinement malgré les risques... Pure folie épicurienne ou instinc de survie... Un mélange des deux. Sans folie l'homme est plus petit.

résumé... un groupe de bûcherons québécois de la Gatineau, le soir du Réveillon, prennent envie d'aller rendre visite à leurs blondes vivant cent lieues plus loin. Mais le seul moyen de faire ce chemin et de revenir à temps pour travailler le lendemain matin est de participer à la fameuse chasse-galerie. Les bûcherons font un pacte avec le diable : leur canot s'envole dans les airs et les transporte à toute allure, mais ils ne devront pas blasphémer durant la traversée, ni heurter le canot aux clochers d'une église, et être de retour avant six heures le lendemain matin. Dans le cas contraire ils perdraient leurs âmes. Pour s'assurer de respecter ces règles, les hommes se mettent d'accord pour ne plus boire une autre goutte d'alcool avant la fin de leur voyage.

Les péripéties et la fin de l'histoire varient suivant les versions. En général, les hommes parviennent à conserver leur âme.

Les Mauvais Compagnons

AcryliqueCollageToile

89 x 130 cm

Vendu

L'élaboration de cette toile s'est déroulée entre mai et septembre 2018. Un peu à la manière d'un cinéaste qui se voit confier la tâche de revisiter un classique. En l'occurence "La Chasse Galerie" publiée en 1891 par Honoré Beaugrand avec des illustrations d'Henri Julien. Cette histoire et sa représentation visuelle est ancrée dans l'imaginaire québecois. On peut y percevoir nombre de sous-entendus... Les contes et légendes s'y prêtent bien.

Ce fut l'occasion pour moi de plonger dans mon patrimoine. Sachant qu'il est multiple et métissé. Au-delà de l'histoire originelle, l'image de ces "bras cassés" m'émeut. Ces hommes se retrouvant dans une situation hasardeuse qui leur échappe, empêtrés dans le courant qui les emportent. Vers leur perte ? Leur salut ? Ou tout simplement vers une envie de vivre pleinement malgré les risques... Pure folie épicurienne ou instinc de survie... Un mélange des deux. Sans folie l'homme est plus petit.

résumé... un groupe de bûcherons québécois de la Gatineau, le soir du Réveillon, prennent envie d'aller rendre visite à leurs blondes vivant cent lieues plus loin. Mais le seul moyen de faire ce chemin et de revenir à temps pour travailler le lendemain matin est de participer à la fameuse chasse-galerie. Les bûcherons font un pacte avec le diable : leur canot s'envole dans les airs et les transporte à toute allure, mais ils ne devront pas blasphémer durant la traversée, ni heurter le canot aux clochers d'une église, et être de retour avant six heures le lendemain matin. Dans le cas contraire ils perdraient leurs âmes. Pour s'assurer de respecter ces règles, les hommes se mettent d'accord pour ne plus boire une autre goutte d'alcool avant la fin de leur voyage.

Les péripéties et la fin de l'histoire varient suivant les versions. En général, les hommes parviennent à conserver leur âme.

Les Mauvais Compagnons

AcryliqueCollageToile

89 x 130 cm

Vendu

L'élaboration de cette toile s'est déroulée entre mai et septembre 2018. Un peu à la manière d'un cinéaste qui se voit confier la tâche de revisiter un classique. En l'occurence "La Chasse Galerie" publiée en 1891 par Honoré Beaugrand avec des illustrations d'Henri Julien. Cette histoire et sa représentation visuelle est ancrée dans l'imaginaire québecois. On peut y percevoir nombre de sous-entendus... Les contes et légendes s'y prêtent bien.

Ce fut l'occasion pour moi de plonger dans mon patrimoine. Sachant qu'il est multiple et métissé. Au-delà de l'histoire originelle, l'image de ces "bras cassés" m'émeut. Ces hommes se retrouvant dans une situation hasardeuse qui leur échappe, empêtrés dans le courant qui les emportent. Vers leur perte ? Leur salut ? Ou tout simplement vers une envie de vivre pleinement malgré les risques... Pure folie épicurienne ou instinc de survie... Un mélange des deux. Sans folie l'homme est plus petit.

résumé... un groupe de bûcherons québécois de la Gatineau, le soir du Réveillon, prennent envie d'aller rendre visite à leurs blondes vivant cent lieues plus loin. Mais le seul moyen de faire ce chemin et de revenir à temps pour travailler le lendemain matin est de participer à la fameuse chasse-galerie. Les bûcherons font un pacte avec le diable : leur canot s'envole dans les airs et les transporte à toute allure, mais ils ne devront pas blasphémer durant la traversée, ni heurter le canot aux clochers d'une église, et être de retour avant six heures le lendemain matin. Dans le cas contraire ils perdraient leurs âmes. Pour s'assurer de respecter ces règles, les hommes se mettent d'accord pour ne plus boire une autre goutte d'alcool avant la fin de leur voyage.

Les péripéties et la fin de l'histoire varient suivant les versions. En général, les hommes parviennent à conserver leur âme.

Les Mauvais Compagnons

AcryliqueCollageToile

89 x 130 cm

Vendu

L'élaboration de cette toile s'est déroulée entre mai et septembre 2018. Un peu à la manière d'un cinéaste qui se voit confier la tâche de revisiter un classique. En l'occurence "La Chasse Galerie" publiée en 1891 par Honoré Beaugrand avec des illustrations d'Henri Julien. Cette histoire et sa représentation visuelle est ancrée dans l'imaginaire québecois. On peut y percevoir nombre de sous-entendus... Les contes et légendes s'y prêtent bien.

Ce fut l'occasion pour moi de plonger dans mon patrimoine. Sachant qu'il est multiple et métissé. Au-delà de l'histoire originelle, l'image de ces "bras cassés" m'émeut. Ces hommes se retrouvant dans une situation hasardeuse qui leur échappe, empêtrés dans le courant qui les emportent. Vers leur perte ? Leur salut ? Ou tout simplement vers une envie de vivre pleinement malgré les risques... Pure folie épicurienne ou instinc de survie... Un mélange des deux. Sans folie l'homme est plus petit.

résumé... un groupe de bûcherons québécois de la Gatineau, le soir du Réveillon, prennent envie d'aller rendre visite à leurs blondes vivant cent lieues plus loin. Mais le seul moyen de faire ce chemin et de revenir à temps pour travailler le lendemain matin est de participer à la fameuse chasse-galerie. Les bûcherons font un pacte avec le diable : leur canot s'envole dans les airs et les transporte à toute allure, mais ils ne devront pas blasphémer durant la traversée, ni heurter le canot aux clochers d'une église, et être de retour avant six heures le lendemain matin. Dans le cas contraire ils perdraient leurs âmes. Pour s'assurer de respecter ces règles, les hommes se mettent d'accord pour ne plus boire une autre goutte d'alcool avant la fin de leur voyage.

Les péripéties et la fin de l'histoire varient suivant les versions. En général, les hommes parviennent à conserver leur âme.

Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire

AcryliqueCollageToile

160 x 60 cm

Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire

AcryliqueCollageToile

160 x 60 cm

Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire

AcryliqueCollageToile

160 x 60 cm

Les premiers âges de l'humanité et les sources de l'histoire

AcryliqueCollageToile

160 x 60 cm

Les saisons terrestres

AcryliqueCollageToile

155 x 103 cm

Les saisons terrestres

AcryliqueCollageToile

155 x 103 cm

Les saisons terrestres

AcryliqueCollageToile

155 x 103 cm

Liberté, égalité, ébriété

EncreSérigraphie

40 x 30 cm

sérigraphie 3 couleurs
papier Canson® aquarelle 300 gr
édition limitée 15 exemplaires

Liberté, égalité, ébriété

EncreSérigraphie

40 x 30 cm

sérigraphie 3 couleurs
papier Canson® aquarelle 300 gr
édition limitée 15 exemplaires

Marianne

EncreTirage Fine Art

21 x 29 cm

plaisir solitaire pour tous
édition limitée 30 exemplaires
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Migration simplifiée

EncreSérigraphie

30 x 40 cm

sérigraphie 4 couleurs / numérotées signées
Tirage limité à 10 exemplaires papier Conqueror 300 gr.
100 % certifié FSC®

Migration simplifiée

EncreSérigraphie

30 x 40 cm

sérigraphie 4 couleurs / numérotées signées
Tirage limité à 10 exemplaires papier Conqueror 300 gr.
100 % certifié FSC®

Migration simplifiée

EncreSérigraphie

30 x 40 cm

sérigraphie 4 couleurs / numérotées signées
Tirage limité à 10 exemplaires papier Conqueror 300 gr.
100 % certifié FSC®

Mille îles

AcryliqueCollageBois

108 x 51 cm - recto verso

Vendu

Cette planche de skimboard traînait dans le fourbis de l'atelier de la galerie "Ici on donne des pommes". L'objet, magnifique m'a interpellé. Je suis un passionné de skateboard et snowboard depuis toujours. Je l'ai sauvé de la décheterie et m'en servis comme canvas après un poncage extrême.
Première étape, la planche est recouverte de chute de papier sur lesquels j'avais imprimé des éléments graphiques tramés. Ceux-ci destinés à d'autres toiles réalisées auparavant. Je découpe, déchire chaque morceau et les colle instinctivement, guidé par un équilibre graphique, de la même façon que lorsque l'on se tient debout sur une planche en fait.

Seconde étape, je recouvre d'un bleu de cobalt dense, prenant soin de laisser émerger certaines parties, comme autant d'îles, archipels. Des lagons imaginaires apparaîssent. Les deux faces de la planches sont recouvertes sur ce même principe. Comme un globe terrestre. Certains ont prétendus que la terre était plate...

"Mille-îles" en référence à une région du Canada.
Les Mille-Îles sont un archipel sur la frontière entre les États-Unis et le Canada, dans le fleuve Saint-Laurent, là où ce dernier émerge du coin nord-est du lac Ontario. Les îles s'étendent sur environ 50 milles (80 kilomètres) en aval de Kingston dans l'Ontario. Les îles canadiennes sont de la province d'Ontario, et les îles américaines sont de l'État de New York.
Il y a en tout 1 865 îles; certaines ont plus de 100 km2 de superficie alors que d'autres sont minuscules et n'abritent que des oiseaux de mer migrateurs. Le nombre d'îles a été déterminé en utilisant le critère affirmant que n'importe quelle île doit être au-dessus du niveau de l'eau pendant 365 jours par an, qu'elle doit abriter au moins deux arbres ou arbustes et faire au minimum 6 pieds carrés, soit un peu plus que 0,5 m2.
Quelques-unes des Mille-Îles qui s'égrènent dans les méandres du fleuve Saint-Laurent sont loties de cabanes ou de résidences d'été, accessibles en bateau ou par des ponts. Construire y est désormais contrôlé. Source: Wikipedia.

Mille îles

AcryliqueCollageBois

108 x 51 cm - recto verso

Vendu

Cette planche de skimboard traînait dans le fourbis de l'atelier de la galerie "Ici on donne des pommes". L'objet, magnifique m'a interpellé. Je suis un passionné de skateboard et snowboard depuis toujours. Je l'ai sauvé de la décheterie et m'en servis comme canvas après un poncage extrême.
Première étape, la planche est recouverte de chute de papier sur lesquels j'avais imprimé des éléments graphiques tramés. Ceux-ci destinés à d'autres toiles réalisées auparavant. Je découpe, déchire chaque morceau et les colle instinctivement, guidé par un équilibre graphique, de la même façon que lorsque l'on se tient debout sur une planche en fait.

Seconde étape, je recouvre d'un bleu de cobalt dense, prenant soin de laisser émerger certaines parties, comme autant d'îles, archipels. Des lagons imaginaires apparaîssent. Les deux faces de la planches sont recouvertes sur ce même principe. Comme un globe terrestre. Certains ont prétendus que la terre était plate...

"Mille-îles" en référence à une région du Canada.
Les Mille-Îles sont un archipel sur la frontière entre les États-Unis et le Canada, dans le fleuve Saint-Laurent, là où ce dernier émerge du coin nord-est du lac Ontario. Les îles s'étendent sur environ 50 milles (80 kilomètres) en aval de Kingston dans l'Ontario. Les îles canadiennes sont de la province d'Ontario, et les îles américaines sont de l'État de New York.
Il y a en tout 1 865 îles; certaines ont plus de 100 km2 de superficie alors que d'autres sont minuscules et n'abritent que des oiseaux de mer migrateurs. Le nombre d'îles a été déterminé en utilisant le critère affirmant que n'importe quelle île doit être au-dessus du niveau de l'eau pendant 365 jours par an, qu'elle doit abriter au moins deux arbres ou arbustes et faire au minimum 6 pieds carrés, soit un peu plus que 0,5 m2.
Quelques-unes des Mille-Îles qui s'égrènent dans les méandres du fleuve Saint-Laurent sont loties de cabanes ou de résidences d'été, accessibles en bateau ou par des ponts. Construire y est désormais contrôlé. Source: Wikipedia.

Mille îles

AcryliqueCollageBois

108 x 51 cm - recto verso

Vendu

Cette planche de skimboard traînait dans le fourbis de l'atelier de la galerie "Ici on donne des pommes". L'objet, magnifique m'a interpellé. Je suis un passionné de skateboard et snowboard depuis toujours. Je l'ai sauvé de la décheterie et m'en servis comme canvas après un poncage extrême.
Première étape, la planche est recouverte de chute de papier sur lesquels j'avais imprimé des éléments graphiques tramés. Ceux-ci destinés à d'autres toiles réalisées auparavant. Je découpe, déchire chaque morceau et les colle instinctivement, guidé par un équilibre graphique, de la même façon que lorsque l'on se tient debout sur une planche en fait.

Seconde étape, je recouvre d'un bleu de cobalt dense, prenant soin de laisser émerger certaines parties, comme autant d'îles, archipels. Des lagons imaginaires apparaîssent. Les deux faces de la planches sont recouvertes sur ce même principe. Comme un globe terrestre. Certains ont prétendus que la terre était plate...

"Mille-îles" en référence à une région du Canada.
Les Mille-Îles sont un archipel sur la frontière entre les États-Unis et le Canada, dans le fleuve Saint-Laurent, là où ce dernier émerge du coin nord-est du lac Ontario. Les îles s'étendent sur environ 50 milles (80 kilomètres) en aval de Kingston dans l'Ontario. Les îles canadiennes sont de la province d'Ontario, et les îles américaines sont de l'État de New York.
Il y a en tout 1 865 îles; certaines ont plus de 100 km2 de superficie alors que d'autres sont minuscules et n'abritent que des oiseaux de mer migrateurs. Le nombre d'îles a été déterminé en utilisant le critère affirmant que n'importe quelle île doit être au-dessus du niveau de l'eau pendant 365 jours par an, qu'elle doit abriter au moins deux arbres ou arbustes et faire au minimum 6 pieds carrés, soit un peu plus que 0,5 m2.
Quelques-unes des Mille-Îles qui s'égrènent dans les méandres du fleuve Saint-Laurent sont loties de cabanes ou de résidences d'été, accessibles en bateau ou par des ponts. Construire y est désormais contrôlé. Source: Wikipedia.

Mille îles

AcryliqueCollageBois

108 x 51 cm - recto verso

Vendu

Cette planche de skimboard traînait dans le fourbis de l'atelier de la galerie "Ici on donne des pommes". L'objet, magnifique m'a interpellé. Je suis un passionné de skateboard et snowboard depuis toujours. Je l'ai sauvé de la décheterie et m'en servis comme canvas après un poncage extrême.
Première étape, la planche est recouverte de chute de papier sur lesquels j'avais imprimé des éléments graphiques tramés. Ceux-ci destinés à d'autres toiles réalisées auparavant. Je découpe, déchire chaque morceau et les colle instinctivement, guidé par un équilibre graphique, de la même façon que lorsque l'on se tient debout sur une planche en fait.

Seconde étape, je recouvre d'un bleu de cobalt dense, prenant soin de laisser émerger certaines parties, comme autant d'îles, archipels. Des lagons imaginaires apparaîssent. Les deux faces de la planches sont recouvertes sur ce même principe. Comme un globe terrestre. Certains ont prétendus que la terre était plate...

"Mille-îles" en référence à une région du Canada.
Les Mille-Îles sont un archipel sur la frontière entre les États-Unis et le Canada, dans le fleuve Saint-Laurent, là où ce dernier émerge du coin nord-est du lac Ontario. Les îles s'étendent sur environ 50 milles (80 kilomètres) en aval de Kingston dans l'Ontario. Les îles canadiennes sont de la province d'Ontario, et les îles américaines sont de l'État de New York.
Il y a en tout 1 865 îles; certaines ont plus de 100 km2 de superficie alors que d'autres sont minuscules et n'abritent que des oiseaux de mer migrateurs. Le nombre d'îles a été déterminé en utilisant le critère affirmant que n'importe quelle île doit être au-dessus du niveau de l'eau pendant 365 jours par an, qu'elle doit abriter au moins deux arbres ou arbustes et faire au minimum 6 pieds carrés, soit un peu plus que 0,5 m2.
Quelques-unes des Mille-Îles qui s'égrènent dans les méandres du fleuve Saint-Laurent sont loties de cabanes ou de résidences d'été, accessibles en bateau ou par des ponts. Construire y est désormais contrôlé. Source: Wikipedia.

Monolithe

AcryliqueCollageToileRuban adhésif peint

23 x 84 cm

Vendu

Nina Hagen

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm & 21 x 29 cm

édition limitée 10 exemplaires
(50 x 70 cm)
édition limitée 30 exemplaires
(21 x 29 cm)
Tirage Fine-Art papier d’art 100% coton
(Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Nouvel arrivant (mémoire en suspens)

AcryliqueCollageToile

65 x 81 cm

Nouvel arrivant (mémoire en suspens)

AcryliqueCollageToile

65 x 81 cm

Pianolitudes (Sérigraphie)

EncreSérigraphie

38 x 57 cm

sérigraphie deux couleurs numérotés signés
visuel de l’album Pianolitudes de Martin Lizotte
Tirage limité 50 exemplaires
papier Stonehenge 245gr 100% sans acide

Pianolitudes (Sérigraphie)

EncreSérigraphie

38 x 57 cm

sérigraphie deux couleurs numérotés signés
visuel de l’album Pianolitudes de Martin Lizotte
Tirage limité 50 exemplaires
papier Stonehenge 245gr 100% sans acide

Pianolitudes (Sérigraphie)

EncreSérigraphie

38 x 57 cm

sérigraphie deux couleurs numérotés signés
visuel de l’album Pianolitudes de Martin Lizotte
Tirage limité 50 exemplaires
papier Stonehenge 245gr 100% sans acide

PiLF

EncreTirage Fine Art

21 x 29 cm

édition limitée 30 exemplaires
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Point de rencontre

AcryliqueCollageToile

150 x 150 cm

Vendu

Réflexion autour des empreintes, Point de rencontre interroge et met en scène la notion de trajectoire. Trajectoires de véhicules lourds et puissants, dont les empreintes peuvent se révéler pleines de finesse et de subtilités. Trajectoires humaines, individuelles ou collectives, qui toutes semblent converger vers une seule direction et un seul point… de rencontre. Pour symboliser ces traces et ce chemin, j'ai travaillé à partir d’une matière brute, le pneu. Objet dont j'ai réinterprété les sillons et la sculpture. Principalement réalisée « à main levée », Point de rencontre est une œuvre qui prolonge une quête permanente dans mon travail d’artiste : trouver du sens dans ce qui peut sembler anodin.

Collaboration avec les pneus Bridgestone

Point de rencontre

AcryliqueCollageToile

150 x 150 cm

Vendu

Réflexion autour des empreintes, Point de rencontre interroge et met en scène la notion de trajectoire. Trajectoires de véhicules lourds et puissants, dont les empreintes peuvent se révéler pleines de finesse et de subtilités. Trajectoires humaines, individuelles ou collectives, qui toutes semblent converger vers une seule direction et un seul point… de rencontre. Pour symboliser ces traces et ce chemin, j'ai travaillé à partir d’une matière brute, le pneu. Objet dont j'ai réinterprété les sillons et la sculpture. Principalement réalisée « à main levée », Point de rencontre est une œuvre qui prolonge une quête permanente dans mon travail d’artiste : trouver du sens dans ce qui peut sembler anodin.

Collaboration avec les pneus Bridgestone

Point de rencontre

AcryliqueCollageToile

150 x 150 cm

Vendu

Réflexion autour des empreintes, Point de rencontre interroge et met en scène la notion de trajectoire. Trajectoires de véhicules lourds et puissants, dont les empreintes peuvent se révéler pleines de finesse et de subtilités. Trajectoires humaines, individuelles ou collectives, qui toutes semblent converger vers une seule direction et un seul point… de rencontre. Pour symboliser ces traces et ce chemin, j'ai travaillé à partir d’une matière brute, le pneu. Objet dont j'ai réinterprété les sillons et la sculpture. Principalement réalisée « à main levée », Point de rencontre est une œuvre qui prolonge une quête permanente dans mon travail d’artiste : trouver du sens dans ce qui peut sembler anodin.

Collaboration avec les pneus Bridgestone

Point de rencontre

AcryliqueCollageToile

150 x 150 cm

Vendu

Réflexion autour des empreintes, Point de rencontre interroge et met en scène la notion de trajectoire. Trajectoires de véhicules lourds et puissants, dont les empreintes peuvent se révéler pleines de finesse et de subtilités. Trajectoires humaines, individuelles ou collectives, qui toutes semblent converger vers une seule direction et un seul point… de rencontre. Pour symboliser ces traces et ce chemin, j'ai travaillé à partir d’une matière brute, le pneu. Objet dont j'ai réinterprété les sillons et la sculpture. Principalement réalisée « à main levée », Point de rencontre est une œuvre qui prolonge une quête permanente dans mon travail d’artiste : trouver du sens dans ce qui peut sembler anodin.

Collaboration avec les pneus Bridgestone

Point de rencontre

AcryliqueCollageToile

150 x 150 cm

Vendu

Réflexion autour des empreintes, Point de rencontre interroge et met en scène la notion de trajectoire. Trajectoires de véhicules lourds et puissants, dont les empreintes peuvent se révéler pleines de finesse et de subtilités. Trajectoires humaines, individuelles ou collectives, qui toutes semblent converger vers une seule direction et un seul point… de rencontre. Pour symboliser ces traces et ce chemin, j'ai travaillé à partir d’une matière brute, le pneu. Objet dont j'ai réinterprété les sillons et la sculpture. Principalement réalisée « à main levée », Point de rencontre est une œuvre qui prolonge une quête permanente dans mon travail d’artiste : trouver du sens dans ce qui peut sembler anodin.

Collaboration avec les pneus Bridgestone

Quand je vois ce que je vois

EncreSérigraphie

10 x 30 cm

Sérigraphie 2 couleurs / numérotées signées
Tirage limité à 150 exemplaires sur papier Conqueror 300 gr.
100% certifié FSC®

« Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense »
Citation Fernand Raynaud :)

Quand je vois ce que je vois

EncreSérigraphie

10 x 30 cm

Sérigraphie 2 couleurs / numérotées signées
Tirage limité à 150 exemplaires sur papier Conqueror 300 gr.
100% certifié FSC®

« Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense »
Citation Fernand Raynaud :)

Rédemption

AcryliqueCollageToile

96 x 96 cm

Vendu

Rédemption

AcryliqueCollageToile

96 x 96 cm

Vendu

Rédemption

AcryliqueCollageToile

96 x 96 cm

Vendu

Réfraction / Réfraction(s)

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm

éditions limitées 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Réfraction / Réfraction(s)

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm

éditions limitées 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Réfraction / Réfraction(s)

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm

éditions limitées 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Réfraction / Réfraction(s)

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm

éditions limitées 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Réfraction / Réfraction(s)

EncreTirage Fine Art

50 x 70 cm

éditions limitées 10 exemplaires numérotés signés
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Résilience

AcryliqueCollageToileTirage Fine Art

71 x 95 cm

Vendu

Existe aussi en édition limitée / numérotée / signée / 10 exemplaires
Tirage Fine-Art imprimé sur papier d’art 100% coton (Hahnemühle PhotoRag® 310g). Encres pigmentaires Epson K-3.
Format : 30 x 40 cm

Résilience

AcryliqueCollageToileTirage Fine Art

71 x 95 cm

Vendu

Existe aussi en édition limitée / numérotée / signée / 10 exemplaires
Tirage Fine-Art imprimé sur papier d’art 100% coton (Hahnemühle PhotoRag® 310g). Encres pigmentaires Epson K-3.
Format : 30 x 40 cm

Take your pleasure seriously

EncreSérigraphie

26 x 33 cm

sérigraphie 1 couleur (noir / or)
édition limitée 15 exemplaires
(noir épuisé)
papier original issue du magazine atlas - 1968/69

Take your pleasure seriously

EncreSérigraphie

26 x 33 cm

sérigraphie 1 couleur (noir / or)
édition limitée 15 exemplaires
(noir épuisé)
papier original issue du magazine atlas - 1968/69

Take your pleasure seriously

EncreSérigraphie

26 x 33 cm

sérigraphie 1 couleur (noir / or)
édition limitée 15 exemplaires
(noir épuisé)
papier original issue du magazine atlas - 1968/69

Tarantino

EncreTirage Fine Art

21 x 29 cm

édition limitée 30 exemplaires
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Théorie du genre

AcryliqueCollageToile

80 x 80 cm

Vendu

Théorie du genre

AcryliqueCollageToile

80 x 80 cm

Vendu

Théorie du genre

AcryliqueCollageToile

80 x 80 cm

Vendu

Ubiquité

AcryliqueCollageToileBoisEncreTirage Fine Art

50 x 30 cm

Vendu

L’ubiquité ou l’omniprésence est la capacité d’être présent en tout lieu ou en plusieurs lieux simultanément. Le terme est dérivé du latin « ubique » qui signifie « partout ». La notion se rencontre aussi bien dans les domaines de la théologie, de l’informatique, de la biologie, de l’écologie, de la géologie, de la sociologie, et des mathématiques.

Ici, en l’occurrence, un oiseau, léger, hors du temps. Son corps est une main. Il suit sa route faisant fi des flèches. Il a la capacité d’être présent en tout lieu ou en plusieurs lieux simultanément.

Cette œuvre illustre le dernier album du pianiste québécois Martin Lizotte.

Existe aussi en tirage Fine-Art / papier d’art 100% coton (Hahnemühle PhotoRag® 310g). Encres pigmentaires Epson K-3.
Format : 20 x 30 cm

Ubiquité

AcryliqueCollageToileBoisEncreTirage Fine Art

50 x 30 cm

Vendu

L’ubiquité ou l’omniprésence est la capacité d’être présent en tout lieu ou en plusieurs lieux simultanément. Le terme est dérivé du latin « ubique » qui signifie « partout ». La notion se rencontre aussi bien dans les domaines de la théologie, de l’informatique, de la biologie, de l’écologie, de la géologie, de la sociologie, et des mathématiques.

Ici, en l’occurrence, un oiseau, léger, hors du temps. Son corps est une main. Il suit sa route faisant fi des flèches. Il a la capacité d’être présent en tout lieu ou en plusieurs lieux simultanément.

Cette œuvre illustre le dernier album du pianiste québécois Martin Lizotte.

Existe aussi en tirage Fine-Art / papier d’art 100% coton (Hahnemühle PhotoRag® 310g). Encres pigmentaires Epson K-3.
Format : 20 x 30 cm

Ubiquité

AcryliqueCollageToileBoisEncreTirage Fine Art

50 x 30 cm

Vendu

L’ubiquité ou l’omniprésence est la capacité d’être présent en tout lieu ou en plusieurs lieux simultanément. Le terme est dérivé du latin « ubique » qui signifie « partout ». La notion se rencontre aussi bien dans les domaines de la théologie, de l’informatique, de la biologie, de l’écologie, de la géologie, de la sociologie, et des mathématiques.

Ici, en l’occurrence, un oiseau, léger, hors du temps. Son corps est une main. Il suit sa route faisant fi des flèches. Il a la capacité d’être présent en tout lieu ou en plusieurs lieux simultanément.

Cette œuvre illustre le dernier album du pianiste québécois Martin Lizotte.

Existe aussi en tirage Fine-Art / papier d’art 100% coton (Hahnemühle PhotoRag® 310g). Encres pigmentaires Epson K-3.
Format : 20 x 30 cm

Ultra Violet

EncreTirage Fine Art

21 x 29 cm

AKA Isabelle Collin Dufresne
édition limitée 30 exemplaires
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Victor

AcryliqueCollageToile

53 x 53 cm

Vendu

Réalisation de portrait sur commande

Youssou N'Dour

EncreTirage Fine Art

21 x 29 cm

édition limitée 30 exemplaires
Tirage Fine-Art papier d’art
100% coton (Hahnemühle Photo Rag® 310g)
encres pigmentaires Epson K-3.

Précédent Suivant